MONSIEUR K

PARIS N'EST QU'UN PRÉTEXTE

 

 

La musique doit déjà, par elle même, raconter une histoire.
Ensuite, les mots jaillissent instinctivement.
Pas de samples volés, pas de boucles déjà faites.
Tout doit être fait maison, de A à Z.

Tout est joué, mesuré, pensé.

Il n'y a pas de petits détails.

 

Artisan-musicien-chansonnier, MONSIEUR K, un travail à l'ancienne pour des chansons qui se veulent intemporelles.

@c_monsieurk


COEUR CLEAN

Paroles et musique MONSIEUR K

 

Qu’importe les ratures du passé,

l’histoire est belle et par nature, j’ai toujours dépassé

le superflu des amours superflous

où tu restes collé super fort comme à de la superglue.

 

C’est toujours dur à avaler

de penser qu’on a tout perdu.
Mais d’un côté la vie n’est pas faite pour tout garder

alors ce soir je vis, j'sors en boite pour moi c’est chose ardue. 

 

J’ai le Coeur Clean, vague à l’âme au quotidien.

Docteur Jekyll et Mister Spleen sont complices,

me font du mal, me font du bien

mais jamais ils ne s’éclipsent. 

 

Style dandy sur la piste de danse.

Vapeurs de Jack quand je te murmure
toutes ces jolies sales choses que je pense

en sentant tes seins moelleux sur mon corps dur.

 

Pas encore d’accords sur les heures à venir
mais tes yeux signent le pacte d’un mouvement de cils. 

Coeurs tendres à jamais décharnés
cherchent âme perdue recherche même âme soeur à charmer.

 

J’ai trop tisé, je suis bien mal en point.

Oh punaise ! J’ai trop abusé sur la tise.
Faudrait qu’j’me taise mais au lieu je dramatise. 

Je vais tout faire capoter
#balancetonporcquipapotait
Il faut que j'reprenne mon style du dandy culoté. 

 

Alors j’danse sur le beat façon Carlton.
Si elle me bouffe des yeux façon cartoon, c’est qu’ça cartonne.

J'titube comme un bébé mais un bébé imbibé
certains habitués disent même que j’parais habité. 

 

J'décide de la guider et de partir en tango
mais tanguer ça rend beaucoup moins bien qu’un fandango.

Arrêtons de divaguer, rejoignons la vago
J’ai trop dansé et j'sens venir le lumbago 

 

Alain Ba… quoi?
Alain Bashung ? Non.. Alain Baguot ?

 

 

 

J’ai le Coeur Clean, vague à l’âme au quotidien.

Docteur Jekyll et Mister Spleen sont complices,

me font du mal, me font du bien

mais jamais ils ne s’éclipsent. 

 

Style dandy sur la piste de danse.

Vapeurs de Jack quand je te murmure
toutes ces jolies sales choses que je pense

en sentant tes seins moelleux sur mon corps dur. 

 

Pas encore d’accords sur les heures à venir
mais tes yeux signent le pacte d’un mouvement de cils. 

 

Coeurs tendres à jamais décharnés
cherchent âme perdue recherche même âme soeur à charmer.

 

J’aurai pu finir tout ça en catimini.

Mais Monsieur K minot était déjà survitaminé.

Tout dépend d'la vie que t’as mené

et de savoir lâcher les souvenirs qui t’ont miné.

 

Mais ce soir j'suis au top question performance dans la bourrette.

Après j'pratique en connaisseur le syndrome Gilles de la Tourette.

Pour moi l'Jack c’est sans glaçons.

Mélange avec coca sans façon garçon.

 

Tous ces excès c’est pas la mer à boire.

Je noie ma solitude dans cette folle histoire.

L’alcool c'est assez rare pour moi,

tout comme les coups d’un soir.

 

Demain j'vais l'payer cher, Coeur Clean mais corps plié.

Après la crise de foie j'dirai encore une fois

que c'est la dernière fois et j'vais encore m'en supplier

et ce jusqu'à la prochaine fois.

 


PRÉLUDE À L'ÔDE

Paroles et musique MONSIEUR K

Ma vie sans fête n’est pas une vie sans fautes.

En fait, j’m’isole.

Mon art m’étreint, mon âme m’étouffe

mais j’ai choisi ce train d’enfer.

 

Denfert Rochereau, Paris.

Parait qu’c’est mon destin d’être un vrai héros romantique.

C’est pas moi qui l’ai dit, j’suis un héros en toc,

j‘suis pas un Kennedy.

 

Si les oiseaux s’cachent pour mourir,

Moi j’me cache pour pleurer.

J’ai des histoires d’amour maudites

et des histoires de morts au bide.

 

J’porte pas toute la misère du monde c’est vrai

mais juste la mienne m’effraie.

Y a pas d’organigramme dans la misère humaine.

Juste des coeurs lourds, rongés, usés par des larmes acides.

 

Mon restant d’air c’est pour écrire un standard

et pour mes mômes, ça j’ai pas l’choix.

Le tic-tac vers le néant s’amplifie,

alors j’évite les phrases savantes et j’simplifie.

 

Faisant fi des avis fielleux,

comme des faux amis mielleux,

j’m’entoure du vide laissé par mes amours avides

En excluant jamais de ravoir l’envie de…

De ravoir l’envie de…..

 

Deux coeurs jumeaux qui s’éteignent plus un autre, je n’ai pas oublié.

Faut que j’évacue ma peine avant que j’m’éteigne.

Y a pas qu’les mères qui pleurent et qui saignent.

On reste digne jusqu’à ce que quelqu’un se renseigne.

 

Et si c’est pathétique que j’dégaine les Kleenex

alors que résiste mon doux coeur de Pirex.

À tous les feux amers, jaloux et Odieux,

j’ai toujours ma grande gueule, face aux hommes et face aux Dieux.

 

C’est pour toutes les mères et tous les darons seuls.

Pour les âmes tristes.

Tourbillon d’âmes bouillonnantes.

Sordide carrousel.

Pour les coeurs tendres, les maudits romantiques,

Qu’ils soient bi, qu’ils soient gays, qu’ils soient flics.    

 

Tic-tac compte à rebours enclenché.

Que reste t’il de ces années d’amour lassées ?

Des coeurs vides, des coeurs sad écorchés.

Des âmes seules qui s’abîment en secret.

 

Il faudrait qu’on sourit et qu’on soit enjoué.

Dire «Tout va bien » pour que l’autre aille bien et ne pas en jouer.

Qu’est ce que c’est con !

 

On se ment, il s’en fiche, elle s’en fout.

T’y crois quand j’te dis qu’ils s’aimaient comme des fous.

 

Mais malgré tout il faut aimer c’est c’qui nous rend vivant.

Et malgré les tempêtes c’est c’qui m’a rendu grand.

Monsieur K et p’tit Kif devant l’éternel,

Par le biais de quelques notes et quelques ritournelles.

 

Cette chanson égo-centrée qui parle de moi, elle parle de vous.

De toutes ces peines silencieuses qui marchent, courent, flânent autour de nous.

Regardez les gens au fond des yeux.

Vous y verrez leur âme, leurs rires, leurs larmes,

Vous les verrez « EUX ».

Alors souvent l’instinct d’survie prend l’dessus.

Le coeur se ferme car plus la force d’être déçu.

 

Malgré tout ça ma vie est une merveille.

Ce qui m’fait rire, pleurer, m’rend vivant, donc j’ai une vie pleine.

Être heureux m’aurait rendu lymphatique, qui sait ?

Aujourd’hui tu m’écoutes  et tu te d’mandes « qui c’est ? ».

MONSIEUR K 

HÉROS,

NÉO,

ROMANTIQUE,

MODERNE.

Je suis la suite, la synthèse.

Mais chut, l’avenir me chuchote qu’il faut qu’j’me taise.  

 

C’est pour toutes les mères et tous les darons seuls.

Pour les âmes tristes.

Tourbillon d’âmes bouillonnantes.

Sordide carrousel.

Pour les coeurs tendres, les maudits romantiques,

Qu’ils soient bi, qu’ils soient gays, qu’ils soient flics.    

 

Tic-tac compte à rebours enclenché.

Que reste t’il de ces années d’amour lassées ?

Des coeurs vides, des coeurs sad écorchés.

Des âmes seules qui s’abîment en secret.

 

Il faudrait qu’on sourit et qu’on soit enjoué.

Dire «Tout va bien » pour que l’autre aille bien et ne pas en jouer.

Qu’est ce que c’est con !

 

On se ment, il s’en fiche, elle s’en fout.

T’y crois quand j’te dis qu’ils s’aimaient comme des fous.

 

Mais malgré tout il faut aimer c’est c’qui nous rend vivant.

Et malgré les tempêtes c’est c’qui m’a rendu grand.

Monsieur K et p’tit Kif devant l’éternel,

Par le biais de quelques notes et quelques ritournelles.


Crédits photos : Arnaud MENAGE

www.ampicture.com