CONTACT : 

 

Le chat volant édition

Éditrice Nathalie Huth  

Tèl : 06 80 91 24 15

Mail : n.huth@lechatvolantedition.com

 

Monsieur K

cmonsieurk@yahoo.fr

MONSIEUR K

Des chansons à lire et à écouter

Monsieur K, ce n'est pas du rap, ce n'est pas du slam, c'est une voix avant tout.

 

Véritable artisan de la chanson française moderne dans la composition, ses mots caressent puis viennent subitement claquer les sentiments.

 

Laissez vous transporter dans un univers singulier et écoutez les quelques titres suivants pour voir si ses mots vous parlent.

 

 


PRÉLUDE À L'ÔDE

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

INTRO

Ma vie sans fête n’est pas une vie sans fautes.
En fait, j’m’isole.

Mon art m’étreint, mon âme m’étouffe mais j’ai choisi ce train d’enfer.

 

Denfert Rochereau, Paris,
Parait que c’est mon destin d’être un vrai héros romantique.
C’est pas moi qui l’ait dit.

J’suis un héros en toc.
J‘suis pas un Kennedy.

 

Si les oiseaux s’cachent pour mourrir moi j’me cache pour pleurer.
J’ai des histoires d’amour maudites et des histoires de morts au bide.

J’porte pas toute la misère du monde c’est vrai mais juste la mienne m’effraie.
Y a pas d’organigramme dans la misère humaine.
Juste des coeurs lourds, rongés, usés par des larmes acides.

 

1er COUPLET

Mon restant d’air c’est pour écrire un standard et pour mes mômes, ça j’ai pas l’choix.
Le tic-tac vers le néant s’amplifie alors j’évite les phrases savantes et j’simplifie.

Faisant fi des avis fielleux comme des faux amis mielleux

J’m’entoure du vide laissé par mes amours avides En excluant « jamais » de ravoir l’envie de,
De ravoir l’envie de.....

 

Deux coeurs jumeaux qui s’éteignent plus un autre, je n’ai pas oublié.

Faut que j’évacue ma peine avant que j’m’éteigne.
Y a pas qu’les mères qui pleurent et qui saignent.
On reste digne jusqu’à ce que quelqu’un se renseigne.

 

Et si c’est pathétique que j’dégaine les Kleenex,

alors que résiste mon doux coeur de Pirex.
À tous les feux, amers, jaloux et odieux,

j’ai toujours ma grande gueule face aux hommes et face aux Dieux.

 

 

REFRAIN

C’est pour toutes les mères et tous les darons seuls.

Pour les âmes tristes, tourbillon d’âmes bouillonnantes.

Sordide carrousel.
Pour les coeurs tendres, les maudits romantiques.

Qu’ils soient bi,
Qu’ils soient gays,
Qu’ils soient flics.

Tic-tac compte à rebours enclenché.
Que reste t’il de ces années d’amour lassées ? Des coeurs vides
Des coeurs sad écorchés.
Des âmes seules qui s’abîment en secret.

Il faudrait qu’on sourit et qu’on soit enjoués.
Dire «Tout va bien » pour que l’autre aille bien et ne pas en jouer.

Qu’est ce que c’est con.
On se ment.
Il s’en fiche.
Elle s’en fout.
T’y crois quand j’te dis qu’ils s’aimaient comme des fous.

Mais malgré tout il faut aimer c’est c’qui nous rend vivant.

Et malgré les tempêtes c’est c’qui m’a rendu grand.

Monsieur K et P’tit Kif devant l’éternel,
Par le biais de quelques notes et quelques ritournelles.

 

2ème COUPLET

Cette chanson égo-centrée qui parle de moi, elle parle de vous.
De toutes ces peines silencieuses qui marchent, courent, flânent autour de nous.

Regardez les gens au fond des yeux.
Vous y leur âme, leurs rires, leurs larmes, vous les verrez « EUX ».
Alors souvent l’instinct d’survie prends l’dessus.
Le coeur se ferme car plus la force d’être déçu.

 

Malgré tout ça ma vie est une merveille.
Ce qui m’fait rire, pleurer, m’rend vivant,
Donc j’ai une vie pleine.


Être heureux m’aurait rendu lymphatique, qui sait ?

Aujourd’hui tu m’écoutes et tu te d’mandes « qui c’est ? ».

 

MONSIEURK

HÉRO,
NÉO,
ROMANTIQUE,
MODERNE.
Je suis la suite, la synthèse mais chut, l’avenir me chuchote qu’il faut qu’j’me taise. 


PARAMOUR

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K
Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

Que ne pourrais tu faire paramour ?

L'aimer à mort ou l'épier comme un vautour ? Que ne pourrais tu taire paramour ?

L'envie d'être père ?

Ou ton envie d'aller faire la cour ?

 

Que ne pourrais tu perdre paramour ?

Tes potes de bière ou les putes sur ton parcours ? Que ne pourrais tu fuir paramour ?

Tes amours mortes,

qui t'empêchent de vivre au jour le jour ?

 

Combien combien tu l'aimes ?

Et même si tu ne le quantifies pas

combien tu l'aimes dis moi ?

Combien combien tu l'aimes ?

 

En p'tite monnaie ou même en menue coupure combien en donnerais tu ?

Combien tu l'aimes quand elle te dit je t'aime ?

Et quand elle ne le dis pas est ce du pareil au même ? Combien tu l'aimes ?

Ce verbe là te cause un problème.

 

REFRAIN

Dis moi combien son âme, son coeur et son corps sont estimés dans ton coeur ?

Est ce que tu l'aimes encore ?

Dis lui amore mio , please stay cause te quiero. (x2)

 

La vie n'a pas qu'une tendance et ton silence la lasse.

Prends tes couilles à ton cou, balance lui avec bagout,

tout le mal, tout le bien,

quand ça va quand ça n'va pas.

Finalement combien tu l'aimes sauf quand tu as mal à l'âme.

 

Combien tu l'aimes ?

Tu es un irresponsable,

à ses yeux tu deviens non indispensable. Combien tu l'aimes ?

Comme un action à un taux passable.

 

Ne sois pas comme cet homme lâche

qui se tue à la tache pour se donner bonne conscience à en oublier les siens.

Y a pas l'temps pour flâner,

les fleurs n'ont jamais été seules à faner.`

Seul l'amour défie le temps.

 

Combien tu l'aimes ?

Il serait temps que tu défies le thème et le pourquoi du comment quand même.

Combien tu l'aimes ?

Finalement faut que tu lui dises.

 

REFRAIN

Dis moi combien son âme, son coeur et son corps sont estimés dans ton coeur ?

Est ce que tu l'aimes encore ?

Dis lui amore mio, please stay cause te quiero.  (x2)


ÔDE À LA VIE

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

INTRO

Ça fait des mois que j’me prépare à la délivrance.

Il parait qu’on m’attends à l’extérieur.

J’entends dire que c’est ma chance

de vivre loin du calme de cette vie intérieure.

 

Tu parles, moi j’suis pas pressé.

J’purge pas une peine en fait il n’y a qu’ici j’suis en paix.

J’entends tellement de vacarme depuis 2 mois que dehors ça m’fait peur.

Ici je suis bien au chaud et j’entends si bien battre son coeur.

 

Mais une lumière aveuglante m’attire avec violence.

Des mains gantées m’obligent à sortir avec force.

Pendant qu’cette femme qui est ma mère sourit avec souffrance.

J’débarque commun sou neuf et j’entre dans la danse mais.....

 

1ère PARTIE

J’entends dire « vas-y cri, s’te plait respire ».

« Pousse ton cri gamin, vas-y respire ».

Les traits de visages se tendent, se crispent, maman commence à être triste.

 

J’essaie de comprendre ce qui m’arrive.

D’un endroit bienveillant je me retrouve sur un ring.

Premier combat prendre de l’air en ayant l’air de rien pour les rassurer mais je n’ai pas l’air qui vient

 

juste celui d’une mélodie qui m’envoute et qui rassure,

les violons de mon coeur m’inspirent le rythme comme en littérature.

Une bouffée d’oxygène et c’est à cappella que j’arrive,

ce n’est pas un cri c’est un hymne de rage de vivre.

 

Une blouse blanche s’approche et me dit

d’une voix douce angélique et partiellement inédite :

« c’est bien petit mecton, tu prends la bonne direction, à partir de maintenant vis ta vie et place à l’action. »

 

J’ai peur car l’air qu’on respire n’a pas l’air illimité.

J’connais pas mes limites et je ne connais pas encore mon rôle.

Pacifiste, guerrier, tyrannique ou être drôle.

 

Pour être un homme il me faudra l’imiter

et souvent militer

avec courage dévouement amour et humilité.

Mes joues sont préparées aux larmes et leur salinité.

Un homme qui pleure ne perds jamais sa dignité.

 

Après la prise d’air c’est la prise de vue,

je vois encore flou mais l’ambiance est au rendez-vous.

Les grands fêtent ma victoire sur la vie

alors que je n’ai pas encore eu l’envie d’avoir envie.

 

Trop tard, j’vais pas être sectaire,

première leçon garçon, parfois juste il faut s’taire.

L’écriture je suis trop jeune c’est pas mon secteur mais un jour pour la rime j’oserai Jodie Foster.

 

Je signerai d’un K et de mon titre de civilité.

Question crédibilité ma vie marquera mon inservilité.

T’inquiète, j’serai pas un gangster ni une grande star, question finesse c’est du grand art.

 

Maintenant je le sais mon destin c’est les foules et c’est les messages qu’on refoulent qui sont l’objet de cet essai.

J’suis sur la route de l’éternel insatisfait, ça c’est un fait.

 

2ème PARTIE

Respire à fond, avec le temps et l’âge on change souvent de destination.

On oubli vite ce qu’on ressent vraiment au fond, de soi

car ce monde de fer détruit les rêves de soies.

Et pas question de se laisser faire.

 

Ma vie ne sera pas l’enfer mais celle d’un enfant qui ne s’est pas laisser faire.

La vie débute par un combat qu’on célèbre comme la mise à mort d’un taureau qu’on vénère.

 

Drôle de vision de l’ode à la vie

et quand t’as l’âge de comprendre

on te dis que tu vas te battre jusqu’au paradis,

ce Paradoxe en paradigme se diffuse comme un intox .

J’sais pas c’que t’en dit.

Est ce un monde d’amour en toc où la peur de l’autre devient une pratique aussi facile que de mettre en cloque ?

 

 


LES PETITS ANGES

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

Quand j'étais môme on m'a appris à t'nir la porte aux vieux, à dire bonjour, merci et surtout à n'pas être envieux.

à ne pas être méchant ni impoli,à ne pas fuir les gens ni être gênant comme un polype.

 

On m'a dit : «être adulte c'est être responsable».

Et j'y ai cru en pensant que les grand n'donnaient qu'des réponses fiables.

Mais j'ai grandi, j'ai vu, j'ai entendu, j'ai attendu,

qu'mon éducation trouve sa place mais c'monde d'adulte est trop tendu.

 

Bon chrétien on nous dit prends une tarte et tends l'autre joue,

quand t'es môme tu écoutes et tu te prends au jeux.

Mais les adultes sont sadiques et cruels.

C'est pas les enfants qui viols et qui laissent des p'tits corps morts dans une ruelle.

 

Trop d'pédophiles en liesse,

qui payent leurs crimes en liasse.

On en fait même des r'portages qu'on mate à la télé d'vant son potage.

On préfère la légèreté

et s'esclaffer d'vant Cauet et son humour potache...

 

REFRAIN

Si l'monde va mal ça n'va,  pas s'arranger,

aucune vie ne vaut moins qu'une autre et on n'peut pas ranger dans un tiroir la vie de ces petits anges,

en à t'on bien compris tous les enjeux, à moins qu'ça n'te dérange...

tu parles dans l'vent c'est pas nos enfants.

je sais, ça je le sais....mais....

BIS

 

Enfance bradée.

Vacances sexuelles.

Adultes crâdes et

Violence gestuelle

Enfants armés

d'autres camés dans les ruelles

p'tits corps souillés

p'tits anges à qui on a brûlé les ailes....

 

Liberté, égalité, fraternité....

Et des p'tites mains qu'on aime pour leur agilité.

ça m'donne envie d'vomir mais qu'est ce j'y peux...

à part leur dédier quelques mots j'me sens si impuissant et mes voeux pieux...

 

J'veux pas grandir, j'veux pas être un adulte, j'reste un môme un esprit vif et j'catapulte

tous mes désirs et tous mes rêves,

dans l'espoir qu'un jour la cruauté s'ra en grêve...

même si pendant s'temps là dans tous les coins du monde des p'tites âmes crèvent.

 

Et tu vas m'dire qu'chui utopiste

mais j't'emmerde...

Mr K n'est pas dieu et n'contrôle pas le système...

Comme Don Quichote j'frappe dans l'vent...

Et je n'm'endors jamais en ne pensant qu'à mon enfant...

 

Je n'baisse jamais les bras.

Je n'verrai pas ce monde

où les enfants pourront grandir sans souffrir à cause des grands et d'leur empire.

Et d'ailleurs quel empire,

les coeurs saignent, la crise s'empire

et les suceurs se multiplient comme des vampires... 

 

REFRAIN

Si l'monde va mal ça n'va,  pas s'arranger,

aucune vie ne vaut moins qu'une autre et on n'peut pas ranger dans un tiroir la vie de ces petits anges,

en à t'on bien compris tous les enjeux, à moins qu'ça n'te dérange...

tu parles dans l'vent c'est pas nos enfants.

je sais, ça je le sais....mais....

BIS


ÉTOILE FUYANTE

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

1ère PARTIE

Je pourrais passer la nuit entière à t’aimer juste gentiment.

Briser ma carapace libérer mon coeur de pierre.

Mais pour de justes sentiments ce soir je n’ai pas le temps.

Ton Rimmel s’écoulant comme des rivières.

Tes secousses bravant mon corps si lentement.

Et malgré les doux mots d’amour passés d’hier.

Derrière ces fastes tu sais bien que seul mon silence ment.

 

Effacer les certitudes,

Ton amour n’a d’égal que ton attitude.

Adepte de la raison ou de la servitude L’amour est t’il une question d’habitude?
 Tu ne sais pas.

Moi j’taime à tort mais si fort que ça me tue.

Je t’aime métaphore mais encore le devines tu?


Car quand l’amour est flou il effleure la folie.


 Dans ce monde il faut être fou, fort ou jolie.

 

REFRAIN

Ton lac est sec, viens qu’on s’aime à fond et sans ennui.

Qu’on claque une ration de sexe et qu’on passe la nuit à refaire le monde nos deux corps à l’envers.

Car l’enfer c’est de vivre sans choisir son enfer.

Et si je t’aime à tort ce thème à tort de me choisir.

Je ne suis pas ton prince charmant je suis le roi de ton empire.

Tu dis que je suis malsain car je suis malheureux.

Que je suis aussi fragile que valeureux.

Ouais c’est pour dire.

 

2ème PARTIE

Sais tu au moins pourquoi tu m’aimes ?

Horizon assombrie par cette vile oraison.

Ma question fait office d’anathème.

Elle n’a pas qu’un seul but mais à mille raisons.

 

Et si tu claques la porte de mes sentiments

je garderai la clé comme on porte une corde au cou.

Le dégoût fera loi mais sans aucun ressentiment.

Je te hais comme je t’aime et tu sais que je hais beaucoup.

Et si par malheur je disparais de ton ennui

Ça fait déjà longtemps que j’ai pris mes jambes à mon cou.

J’ai marqué au fer rouge cet amour que je fuis.

Tu pourras dire que ça fait un bout de temps que je prépare mon coup.

 

Je ne suis pas un homme mais une étoile filante.

Un coup de vent un euphémisme dans l’univers.

Appelle moi si tu veux l’étoile fuyante.

Je brille de mille feux par mon amour incandescent et si pervers.

 

REFRAIN

Ton lac est sec, viens qu’on s’aime à fond et sans ennui.

Qu’on claque une ration de sexe et qu’on passe la nuit à refaire le monde nos deux corps à l’envers.

Car l’enfer c’est de vivre sans choisir son enfer.

Et si je t’aime à tort ce thème à tort de me choisir.

Je ne suis pas ton prince charmant je suis le roi de ton empire.

Tu dis que je suis malsain car je suis malheureux.

Que je suis aussi fragile que valeureux.

Ouais c’est pour dire. 



 
 


RETROSPECTIVE

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

J’n’ai jamais lâché l’affaire,


j’en ai même approché l’enfer.

la seule façon d’atteindre le 7ème ciel, peut être me foutre en l’air.

J’y ai pensé très fort mais L’amour de Mes mômes m’obligent à rester Sur cette Terre, rester un super père.

 

Je me suis fait très peur, trop excessif dans les sentiments et dans le ressenti.

T’inquiète pas petit KIF ne lâche jamais l’affaire t’arrêtes pas et apprends petit.

le savoir est une arme, c’est pas moi qui l’ait dit,


Resterai je l’éternel apprenti. 


Je me suis toujours dit que ce sera ma seule voie pour devenir le maitre et pas le repenti.

 

J’ai tout donné au rap et tout donné au rock,

j’ai voué mon âme, mon coeur à toutes mes notes.

Fenix éternel je suis mort plus d’une fois mort vivant dans ma tête,

je sais que mon style dénote.

 

J’ai tracé mon chemin dans la boue maintenant j’vais défoncer les portes sans tabou


Et si mon style ne plait pas que le diable l’emporte que le diable m’emporte est ce mon destin après tout ?

 

Le tube n’est pas l’objectif, je veux juste honorer petit Kif.

Gamin gentil qui aimait la vie et les gens beaucoup plus fort que les bifs
.

J’en ai manqué et ça manque encore.

ça m’a marqué mais j’attendrai la fin d’ma vie pour au final annoncer le score.

Car pour baisser les bras et faire taire ma plume il faudra attendre que je sois mort et encore.

 

Destin à suivre comme on suivait Dallas,

Sauf que ma vie c’est papa sans strass et paillettes,

Sans tutunes sans palaces j’ai fait des choix de coeur

qui pour la plupart des gens sont pas nets.

 

J’aurai pu être meilleur en classe mais j’étais prédestiné aux clashs.

Car depuis tout petit c’est dur à dire mais je vis assurément sur un autre planète.

 

Sensibilité affligeante dans cette société soit disant intelligente.

Le pouvoir est une arme indigeste que des âmes étriquées diligentent.

 

Quand j’étais ado on me disait tu ne changeras pas le monde..

Peut être mais j’ne peux être aveugle sur le mal qui l’inonde.

Sur la violence immonde sur lesquelles les nouvelles bases de notre jeunesse se fondent.

 

On m’a donné une voix, une plume, mes armes sont aussi pour ceux qui n’en ont pas.

Qu’on me jette en pâture je suis fort comme dix mille amoureux préparer à mourir par amour au combat.

J’ai tout fait pour changer et fuir ce destin particulier.

Aujourd’hui je l’accepte car se sont mes choix d’vie et mes convictions qui m’empêchent de reculer.

 

C'est pour ça que j’n’ai jamais lâché l’affaire.

J'en ai même approché l’enfer.

 

J’ai tout donné au rap et tout donné au rock,

j’ai voué mon âme, mon coeur à toutes mes notes.

Fenix éternel je suis mort plus d’une fois mort vivant dans ma tête, je sais que mon style dénote.

J’ai tracé mon chemin dans la boue maintenant j’vais défoncer les portes sans tabou


Et si mon style ne plait pas que le diable l’emporte que le diable m’emporte est ce mon destin après tout ? 


MAUDITS MAUX D'AMOUR

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

1ère Partie

Chacun à ses histoires de maux d’amour

qui font qu’à un moment précis ça rend plutôt ce monde amer.

On les colporte en version Hardkore, Hot ou Soft  

Mais la version la plus corsée se répand mieux sur un one shot en off.

 

Maintenant je vais vous conter, une histoire si banale qu’un autre narrateur aurait pu vous la raconter.

Elle n’en demeure pas moins unique et belle pour les maudits élus, maudits amants...

Maudits maux d’amour cruels.

 

REFRAIN1

Monsieur X et Madame Y

ont chacun leur vie qui fait des envieux.

D’apparence extérieure tout à l’air si parfait

Mais dans leur couple l’écart se creuse en amour c’est un fait.

Les maux d’amour signent la mise à mort des mariages.

La signature à la mairie n’inclue pas que le coeur 

Puisse être victime d’un nouvel arrivage ça s’est exclu.

Les vrais amours de passage une fois croisés c’est foutu.

 

2ème partie

Tout se dégrade dans le temps en silence et lentement.

Le quotidien est tout juste acceptable.

Les habitudes et le train train deviennent un refrain lancinant.

On ressent bien que l’ambiance interne est Instable.

 

Fable moderne les mots ternes fusent en salves.

est-ce là une vie de rêve ou bien d’esclaves modernes

sans chaines sans racisme et sans escales.

 

Les maux d’amour laisse ce goût amer qui vient bien souvent à bout

Des anciens doux mots d’amour.

 

REFRAIN

Monsieur X et Madame Y

ont chacun leur vie qui fait des envieux.

D’apparence extérieure tout à l’air si parfait

Mais dans leur couple l’écart se creuse en amour c’est un fait.

L’illusion d’optique est magistrale 

On fait tout pour prouver aux proches que l’image est stable. 

Eviter les mises au point en public.

Autofocus sur la survit obscène d’un couple dans cette belle scène cinémythographique.

 

 

3ème partie    

Monsieur X et madame Y s’aiment comme on ski  hors piste. 

Danger, l’avalanche et déjà inscrit sur la liste.

Slalom entre les mensonges.  

La chasse à l’homme est lancée 

C’est la  genèse de leur histoire qui sort de l’ombre.

Sombres heures qui s’annoncent.

C’est bientôt l’heure où les skis et les masques tombent. 

Comme des flocons de neige les apparences fondent.

Le verglas dans les coeurs annoncent de forts torrents de larmes après sa fonte.

 

4ème partie

L‘histoire pour vous va s’arrêter là.

C’était le résumé de ce qui s’est passé cet été là. 

Genre sitcom à la télé qui dépite les intellos 

qui regardent en cachette et pas quand t’es là. 

 

Délaissé, mal aimé ou tout simplement changé.

Quand l’amour n’est plus qu’illusion c’est qu’il y a danger.

On sait mais on n’se l’avoue pas

car souvent il y a les enfants la maison et les avocats.

 

 

REFRAIN

Monsieur X et Madame Y

ont chacun leur vie qui fait des envieux.

D’apparence extérieure tout à l’air si parfait

Mais dans leur couple l’écart se creuse en amour c’est un fait.

L’illusion d’optique est magistrale 

On fait tout pour prouver aux proches que l’image est stable. 

Eviter les mises au point en public.

Autofocus sur la survit obscène d’un couple dans cette belle scène cinémythographique.


PAS SI LISSE

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT ÉDITION

 

Pas du tout inspiré par l’instrumentale

Cette musique fait bouger comme quand on fait sa gym en salle.

Autant dire que c’est pas la panacée

j’peine assez à cracher des phases à chier

aussi insignifiantes qu’un panaché.

 

On pourrait dire « il est vulgaire dis donc, un gars qui dit autant de sales mots c’est qu’il est bidon"

Non il est Badass.

Il n’est pas si lisse

Seul le silence est salace comme la syphilis.

 

Sur une musique lente il pourrait faire un truc kool.

Ou au moins un truc qui colle

même  si ça sonne old school.

Sans vous offenser pour ma défense je 

Préfère sans contrefaçon ma façon de m’auto fesser.

 

Flots de larmes, on s’carapace à sec pour protéger le fond de l’âme.

Je cultive habilement cet art quitte à porter cet habit sale.

Pour mettre de la distance entre l’image qu’on veut de moi 

Et ce que je suis car c’est abyssal.

 

PONT

J’passe ma vie à déranger.

J’en ai l’habitude j’vais pas changer

Monsieur K n’est pas là comme un bien pensant.

J’ai l’esprit vif et corrosif voilà mon penchant. 

 

 

REFRAIN  

Pas du tout inspiré par l’instrumental.

Cette musique fait bouger comme quand on fait sa gym en salle.

Autant dire que c’est pas la panacée

j’peine assez à cracher des phases à chier aussi insignifiante qu’un panaché.

On pourrait dire « il est vulgaire dis donc ».

Un gars qui dit autant de sales mots c’est qu’il est bidon.

Non il est Badass.

Il n’est pas si lisse

seul le silence est salace

comme la syphilis.

  

2ÈME C0UPLET

Maintenant inspiré par l’instrumentale

je sors des punchlines vivantes comme on chante live

Me dites pas qu’elles sont chiantes là

De toute façon tu vois j’fais ce que je veux car j’les chante là

Et dans 5 minutes ma chanson tu chanteras.

Je fais tout pour que ça rentre dans ta tête.

Mes rimes sont des souvenirs aussi pesantes que des dettes.

Je radote parfois même 

Je rabote ce que j’aime c’est le sens pas la technique 

Et je pars très rarement sur un thème.

L’inspiration vient d’autre part.

Quand certains disent des notre père

Moi je capte de quelque part

Des mots des rimes enfouies sous terre ou qui me viennent du ciel.

Je suis un messager qui a trop longtemps cru que sa mission était superficielle.

Super vicieux comme situation.

C’est pernicieux comme une épuration.

Viser la lune n’est pas l’objectif 

atteindre les étoiles j’l’ai promis à petit Kif

 

REFRAIN

Pas du tout inspiré par l’instrumental.

Cette musique fait bouger comme quand on fait sa gym en salle.

Autant dire que c’est pas la panacée

j’peine assez à cracher des phases à chier aussi insignifiante qu’un panaché.

On pourrait dire « il est vulgaire dis donc ».

Un gars qui dit autant de sales mots c’est qu’il est bidon.

Non il est Badass.

Il n’est pas si lisse

seul le silence est salace

comme la syphilis.


OULALALA

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT PRODUCTION

 

Oulalala,

trois notes etc.

ça n'va pas changer l'monde mais je suis mieux perché là.

 

La musique mon repère où tout se répare.

Ma seule vraie liberté où j'fais c'que j'veux car j'men carre.

Et on s'y retrouve tous ensemble, seul avec soi même ou en clan dans les ressois.

 

Des années à vagabonder,

sur le son, à la maison ou dans un wagon bondé.

Musique que j'aime,seul tout ou bien en sound système.

C'est toujours mieux en live car les pieds dansent et les coeurs s'aiment.

 

Dj Red eyes aux platines.

C'est la guerre sainte pas comme Platoon où les hommes s'exterminent.

J'attends pas qu'ça s'termine.

Car l'amour n'est pas gagnant à la fin du film.

 

La couleur de l'espoir c'est celle de l'arc en ciel.

Où toutes les couleurs chantent et dansent ensemble sur scène.

Babtous, renois, rabzas, chinois tout l'monde etc...

 

Faut s'assembler et surtout pas rester terré.

 

 

REFRAIN

Oulalala,

v'là des babtous, des renois, des rabzas, des noiches etc...

Ensemble on kiffe sur le même thème.

ça prouve au moins que dans certains cas on peut faire que tout l'monde s'aime.

Oulalala, ça n'plait pas aux fachos mais,

dans nos résois on s'mélange et red eyes ne va pas chômer .

La vie est courte est difficile.

Alors il faut bouffer la vie et faire danser la ville.

 

Il y a dix ans j'étais dans l'rap.

En tant qu'ptit blanc il fallait faire ses preuves et sortir du gros son comme une bonne frappe.

LA KRYPTE est née de mes douleurs et ma douleur avait la même couleur que celle de mes rappeurs.

Rap hardkore pour dénoncer un décor où c'est clair qu'on n'était pas raccord.

 

C'est vrai qu'pas grand chose à changé.

Mais faut pas attendre des grandes instances qu'elles nous donnent à manger.

 

Ensemble on a le droit.

Et surtout le pouvoir,

de redonner l'espoir...

ça mettra p't'être vingt ans ou quarante ans.

Il faut éduquer nos enfants pour que l'av'nir sourit enfin ouais ça mettra du temps...

 

Moi j'me bat pour l'alliance des coeurs et c'est pas gagné, car je sais qu'il y a des cons qui ne sont pas d'accord.

Mais je suis un guerrier, j'me battrai, j'veux pas mourir et que c'qui reste de ma vie soit abstrait.

 

 

REFRAIN

Oulalala,

trois notes etc...

ça pas changer l'monde mais je suis mieux perché là.

La musique mon repère,

où tout se répare.

Ma seule vraie liberté où j'fais c'que j'veux car j'men carre. Et on s'y r'trouve tous ensemble,

seul avec soi même

ou en clan dans les résois....

 

 


BOBO À PANAME

Paroles, musique et arrangements : MONSIEUR K

Éditions : LE CHAT VOLANT PRODUCTION

 

J'suis un bobo à Paname,

enfin je n'suis en fait qu'un Bo.

J'n'ai qu'la Bohème, pas la BM,

j'n'ai même pas d'quoi m'payer un pot.

 

Mais j'm'habille kool et j'picole quand on m'invite.

C'est assez rare car j'déboule comme un pape et toujours les mains vides.

 

J'taxe des clopes, j'fais des blagues vaseuses, j'passe pour une cloche.

Technique ravageuse pour qu'tout l'monde veuille me finir à coup d'pioche.

Mais moi j'm'en fout,

j'vis dans mon mythe et ça m'excite.

J'essaie d'me faufiler partout

et j'fais semblant d'croire tout c'que les mecs citent.

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout.

Mais j'fais c'que j'peux, certes sans respect juste pour m'amuser un peu.

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout.

J'suis pas méchant, mais rusé juste un vicieux vexant messieurs.

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout.

Un con qui brille comme le blingbling Dans mon slip c'est l'bigbang

 

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout.

J'me la pête, mais j'le peux car j'ai la pêche et j'pête les pieux.

 

 

REFRAIN

Quoiqu'il arrive, j'suis l'bobo de Paris l'moins laid.

T'aimes trop mon style et j'm'installe de Marseille à Calais.

D'mes idées ratées j'fais mes désidératas.

Si tu m'désires à ta table prépare toi à péter un câble. (x2)

 

Barbe de trois jours oblige.

Et Jean de djeuns.

Moi j'ai pas d'gêne j'vise le passage au lit.

 

On n'trouve pas ça joli.(de quoi)

Ton colis (Ah bon??)

Et dans ton Jean de djeuns c'est ramolli.

 

Belle démonstration du mec décontracté.

Ma coupe en est l'illustration.

Même si tout l'monde la croit ratée.

 

Vivant de bohème comme Rimbaud.

Ma vie en poème ça rend bien.

Tout c'que le Bo aime ça rend beau.

Je sais Bo rime avec vaut rien.

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout.

J'nai pas d'amis, tout l'monde me fuit comme une épidémie.

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout.

J'nai plus d'famille, ça m'évite les cadeaux, ça m'fait faire des économies.

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout

J'n'ai même pas d'chien, faudrait qu'j'men occupe et c'est chiant.

 

T'es pas un Bobo, ni qu'un Bo.

T'es qu'un con et puis c'est tout.

Je suis pédant, hautain, lointain J'suis un vrai bobo Parisien.

 

 

REFRAIN x2

 

Je sais, j'suis trop méchant et j'suis chiant.

J'me mettrai à g'noux et j'arrêterai d'vous gêner.

J'veux seulement que vous m'aimiez.

Comme vous aimez vot' mémé...

 

Allez, j'arrête les blagues.

Tu as cru qu'on était sur un blog où ça chiale.

 

J'suis pas mémé mais bobo.

Les tralalas j'pleure c'est trop beauf.

J'm'aime tout seul.

J'suis trop beau.

Sous les stromboscopes j'suis au top et je stoppe les ragots.

 

À Paname, y'a pas d'âmes qui m'égalent.

 

Mégalomane et maniaque

les gars ,les mans qui testent ma niaque j'les épuise, j'men régale.

Pourquoi tu rigoles?

Tu dis qu'je n'suis qu'un homme frivole. 

 

REFRAIN